Moi, je ne commanderai jamais sur internet.

Voilà la phrase qu’il m’arrive d’entendre quand je me déplace sur un événement et que je présente l’eshop Heliboo. Ce n’est pas que ces personnes n’aiment pas les produits que je propose, car en général il leur arrive de craquer sur un petit bijou de mon stand, mais pour bien d’autres raisons. Quand j’entends cette phrase, j’essaie de comprendre pourquoi en discutant avec la cliente, et je me rends vite compte que pour la plupart des idées, elles sont complètement fausses et qu’il est très facile de la rassurer.

Alors, quelles sont ces idées reçues sur le commerce en ligne ?

La raison la plus entendue est la première« Je préfère favoriser le petit commerçant. »

Merci, c’est bien gentil de me faire un tel compliment mais non, je ne suis pas Amazon, Zalando, Fnac… La plupart des sites e-commerce sont, et oui, des petites boutiques.

Pour ma part, j’ai démarré le site internet dans mon petit bureau, j’emballe et prépare les commandes toute seule dans mon atelier.  J’essaie également d’insérer dans votre commande un mini message personnel et je suis assez disponible via messagerie si vous avez la moindre question.  Je vais déposer les commandes à la poste tous les jours et je suis toujours heureuse de recevoir vos photos portées en retour, vos messages et vos avis sur ma fiche Google ou sur le site.  Oui, je suis une petite commerçante, mais sur internet.

Beaucoup de boutiques en ligne sont également des prolongements d’un petit commerce de quartier, quelque part, parfois loin ou près.  Cela lui permet d’agrandir sa portée et de toucher une personne qui ne peut pas se déplacer jusqu’à sa boutique.  Il y a même des gens qui préfèrent voir sur le site internet la gamme de produits de la boutique, avant même de se déplacer jusqu’à elle.  Le site e-commerce peut être une réelle vitrine pour le petit commerçant et un gain de temps précieux pour le consommateur.  Il peut également lui permettre de faire son shopping en dehors des heures d’ouverture de la boutique traditionnelle, sans courir, et bien installé dans son canapé.  « Cocooning et shopping ».

« Oui, mais malgré tout, je préfère voir en vrai. »

Sur ce point, je vous l’accorde, il est parfois difficile de choisir et de se décider sans voir, toucher ou essayer.  J’essaie de vous faire des photos portées et sous différents angles, pour que vous compreniez le bijou au mieux.  J’essaie également d’y ajouter des descriptions détaillées et comme toujours si vous n’êtes pas convaincue, vous pouvez également m’envoyer un e-mail pour de plus amples informations. Si malgré ça l’article ne vous plaît finalement pas, il vous est encore possible de le retourner neuf, bien entendu, sous un délai de quatorze jours.

Les doutes et idées reçues sur l’e-commerce 1

A gauche, photo de Regard de zèbre – A droite, photo de Thomas Pirsoul

Mais souvent cette question ne vient jamais seule et la réelle inquiétude vient ensuite…

« Sur internet je n’ose pas. »

Et oui, comment être certaine que le site internet va bien m’envoyer mon produit, que ce n’est pas une arnaque ? Qu’il ne va pas prendre mes données personnelles et les revendre ou les utiliser contre moi ?  Comme je ne vois pas la boutique en VRAI, j’ai du mal à y croire.

Il est souvent difficile de faire confiance à un petit site internet que l’on vient de découvrir.  Surtout au début de celui-ci.  Heliboo n’est pas encore très connu et vous ne connaissez sans doute personne qui aie essayé le site avant vous.  C’est aussi la raison pour laquelle je me déplace sur des événements pour faire connaître la boutique.  En général, pour mon expérience personnelle, une grande partie de mes clients m’ont rencontrée en vrai, lors d’un événement.  Ils ont été rassurés de voir au moins une fois les bijoux et de les essayer. Certains m’ont également invités par la suite pour une vente privée, afin de faire découvrir la boutique à leur entourage.

Il y en a aussi qui découvrent le site via les points de vente avec lesquels je collabore, comme par exemple « My Beauty Corner » à Namur.

Et d’autres qui osent, tout simplement.

Une fois le cap de la première commande passé, le doute se dissipe assez vite et les trois premières raisons s’effacent par la suite. Les photos de vos « Story » sur Instagram et autres augmentent également la confiance envers l’eshop.

En ce qui concerne vos données personnelles, sachez que les paiements sont totalement sécurisés et que je n’ai pas accès à votre mot de passe, par exemple.  Vous pouvez consulter les mentions légales pour être totalement rassuré(e).

Les doutes et idées reçues sur l’e-commerce 2

Et finalement … « Je n’ai pas envie de payer des frais de port. »

Le prix d’un envoi peut vite coûter cher pour un petit commerçant, surtout si le débit de commandes n’est pas ultra volumineux.  Néanmoins, il existe des possibilités pour les éviter.

Dans le cas du site Heliboo, la livraison vous est offerte des 65 € d’achats.  Si le montant vous semble trop élevé, n’hésitez pas à regrouper des commandes avec vos ami(e)s pour éviter de les payer.

Si vous êtes située à Gembloux ou dans les alentours, il existe également la possibilité de retirer vos commandes dans un point de retrait gratuitement.

Voir la liste des points de retraits

Pour d’autres sites, le coût de la livraison est parfois ajusté en fonction du poids ou du transporteur, ou déjà calculé dans le prix du produit.  Les géants d’internet peuvent vous proposer des envois et retours gratuits, mais souvent il ne s’agit plus de petits commerçants.  A vous de choisir !

J’espère, avec cet article, avoir quelque peu dissipé vos doutes et peurs vis-à-vis de l’e-commerce.  Et que si vous hésitiez, ce n’est plus le cas à présent.

A bientôt.

Julie