Comment faire de votre distraction un atout style !

Vous n’avez pas assez de vos doigts, de vos orteils et de toute autre partie du corps qui peut faire office de support pour compter le nombre de boucles d’oreilles que vous possédez (moi, addict ?) et vous achetez ces bijoux à tour de bras. Beh oui ! Le lundi, vous avez envie de porter de l’argent, le mardi, vous rêvez de couleur, le mercredi, vous êtes d’humeur au port de longues boucles… Bref, vous avez beau n’avoir que deux pavillons sur la tête, vous aimez le changement, la variété, et vos boucles d’oreilles, nombreuses comme elles sont, ont le pouvoir magique de traduire à la perfection votre humeur du jour.

L’ennui, hélas, c’est que la tête de linotte que vous êtes a la mauvaise habitude de semer tous azimuts ces petites merveilles : dans les vestiaires de la salle de sport ou à la piscine, lorsque vous enfilez votre bonnet en silicone (so sexy, n’est-ce pas…), en ôtant votre pull à col roulé ou en faisant un faux mouvement lors d’une soirée trop arrosée… Les occasions d’égarer vos bijoux sont nombreuses. Et qui plus est – ce ne serait pas drôle sinon – vous parvenez systématiquement à ne perdre qu’une des deux pièces.

Vous pleurez donc de manière cyclique feue votre paire et vous vous retrouvez en tête à tête avec une boucle célibataire dont vous ne savez que faire. On ne bouge plus ! On ne jette rien ! On vous donne quelques astuces pour rentabiliser les boucles solitaires, pour un style moderne et tendance !

Mono boucle et asymétrie 1

Une boucle d’oreille par jour et pour toutes les humeurs.

L’asymétrie, une valeur sûre

Depuis quelques années, l’asymétrie, c’est tendance ! Et les bijoux ne dérogent pas à la règle. En effet, porter des boucles d’oreilles dépareillées, voire une boucle seule, cela fait aujourd’hui des ravages et ce, même sur les podiums des plus grands couturiers. Nombreuses sont les stars, icônes de mode et instagrameuses qui ont choisi de suivre la tendance.

Et pour cause… Le mouvement a été lancé par Camille Miceli, directrice artistique en joaillerie de la maison Dior. Oui madame ! En 2013, Dior lance une collection de boucles d’oreilles innovantes, composées d’une petite boule à l’avant et d’une plus grosse à l’arrière du lobe. L’idée est de jongler avec les modèles et les couleurs.

Depuis lors, la maison a diversifié ses modèles et la mode de la boucle d’oreille qui se la joue cavalier seul s’est démocratisée. Aujourd’hui, les « paires » de boucles d’oreilles dépareillées sont légion dans les magasins et disponibles à prix très abordables.

Mais il y a plus simple si l’on ne souhaite pas investir : rentabiliser les boucles d’oreilles qui ont perdu leur copine.

Mono boucle et asymétrie 2

Osez l’asymétrie !

Comment porter la mono boucle et les boucles dépareillées ?

Le mode asymétrique est nouveau pour vous et pas encore tout à fait assumé ? Pas de souci ! Commencez petit, avec des boucles plutôt classiques. Mixer une petite créole et une puce s’avère par exemple très efficace. Veillez néanmoins à opter pour des boucles d’oreilles similaires, dans le même style l’une et l’autre. Deux boucles dorées ou deux boucles argentées, c’est le plus discret et cela apportera une touche originale et élégante à votre look.

Toujours pour celles qui débutent dans la pratique du dépareillage : n’hésitez pas à opter pour des paires asymétriques vendues dans le commerce. Vous serez ainsi certaine de ne pas commettre de faute de goût puisque les deux boucles ne se ressemblent pas mais sont tout de même pensées pour être associées.

Vous assumez à fond la tendance dépareillée ou celle de la boucle solitaire ? Alors foncez, éclatez-vous et n’hésitez pas à sortir des boucles plus volumineuses, plus travaillées et plus voyantes : les plumes et les strass seront vos meilleurs amis.

Si vous choisissez de ne porter qu’une seule boucle, la clé est de choisir une boucle imposante. Plus on la voit, mieux c’est pour imposer son style. Ainsi, tout le monde comprendra que la mono boucle est un choix que vous avez fait en vous habillant le matin et que vous n’avez pas malencontreusement perdu un morceau en cours de journée.

Attention : si un style audacieux et assumé est une force indéniable, veillez tout de même à ne pas associer des boucles de styles opposés. On est des femmes fatales, certes, mais l’idée n’est pas non plus de donner l’impression qu’on part défiler à Rio ! On garde une harmonie et une certaine homogénéité dans le style qu’on adopte. Psst : accommoder une boucle travaillée avec une puce très sobre, ça marche tou-jours ! Un basique à garder sous le coude donc !

Mono boucle et asymétrie 3

« la clé est de choisir une boucle imposante. »

Quelle coiffure adopter ?

Si vous décidez d’adopter un look asymétrique, le but est de le mettre en valeur. Optez donc plutôt pour une coiffure dégagée afin que le monde entier puisse admirer vos oreilles ainsi ornées : une queue de cheval, un chignon « coiffé-décoiffé », une tresse…

Si vous ne pouvez pas vous passer de vos cheveux lâchés, n’hésitez pas à tout de même libérer au moins l’une de vos oreilles (celle qui porte la plus grande boucle) à l’aide d’une pinette par exemple. Une demi-queue ou un demi-chignon constituent également d’excellentes alternatives.

Alors, on laisse parler la femme fatale qui est en nous et on ose tenter les looks dépareillés, pour toujours plus de glamour !

Voir toutes les boucles d’oreilles sur l’eshop proposées par Heliboo.

Article : Aurielle 
Photos : Manon Rosa – NonamAsor Photographies
Modèle : Noémie