Elle était plus attendue encore que Saint-Nicolas et le Père Noël réunis… elle est enfin arrivée, comme un cadeau de Noël après l’heure : la saison 2 de la série You est disponible sur Netflix. ALLÉLUIA !

Après des mois d’une attente interminable – une pure torture à notre sens – la plus « malaisante » des stars du petit écran, Joe Goldberg, nous revient plus glauque, plus incontrôlable mais aussi, et surtout (avouez, c’est le plus important…), plus séduisante que jamais ! Aaaaaaah ( Cœurs dans les yeux, paillettes dans le cœur, cotillons dans la tête. ) ! C’est reparti pour 10 épisodes de plaisir angoissant.

Qu’on se le dise, à l’heure qu’il est, la plupart d’entre nous, en vraies adeptes du binge-watching, ont déjà terminé la saison depuis belle lurette. D’autres ont poussé le vice jusqu’à revisionner la première saison afin de préparer le terrain, d’actionner le mode « romance et frissons » et de savourer d’autant plus les nouvelles aventures de leur psychopathe préféré. D’autres encore en sont à leur 7e visionnage, en mangeant de la glace, le visage noyé de larmes à l’idée qu’il faille ENCORE attendre pour que la suite arrive (là, ça devient flippant, je vous jure…)

Alors, admirer le visage angélique du beau Penn Badgley des heures durant, c’est bien (qui serions-nous pour vous blâmer ?), mais élargir son champ de vision et s’imprégner d’autres aspects de la série, c’est mieux ! Focus aujourd’hui sur la douce Love, incarnée avec brio par Victoria Pedretti.

Quand l'héroïne de You devient ambassadrice de mode. 1

@Netflix

On le sait, l’actrice américaine a été blacklistée illico par nombre d’entre vous sous le simple prétexte qu’elle endosse le meilleur rôle de la terre et que 99% des filles voudraient lui piquer sa place… Mais si l’on fait preuve d’un peu d’objectivité (allez, on ne fait pas sa tête de cochon s’il vous plaît !) et qu’on regarde plus loin, on constate que la demoiselle a du goût. Pour choisir ses fréquentations masculines, certes, mais pas que…

Vous ne voyez toujours pas ?

C’est bon, on lâche le morceau : à de très nombreuses reprises, la jolie Love porte des créoles ! Et cela n’a pas échappé à l’œil de lynx d’Heliboo (un lynx et un flamant rose, wtf ?).

Aujourd’hui devenues un incontournable de la mode, les boucles d’oreilles créoles ont une histoire assez incroyable (allez hop, on réenfile son costume de Stéphane Bern un instant).

Leur origine serait à chercher du côté de l’Afrique. En effet, les plus vieux anneaux auraient été retrouvés dans des tombes sumériennes (soit l’actuelle Irak pour vous situer) et dateraient de 2600 avant Jésus-Christ ! Un sacré bail…

Et ces bijoux des temps jadis, plutôt coriaces, ont réussi à traverser les âges et les mers, puisqu’on les porte maintenant aux quatre coins du monde pour s’assurer un look au top. Pourtant, l’apparence n’a pas toujours été la motivation première.

Si les pharaons égyptiens les portaient pour le côté purement décoratif (on les enterrait souvent avec leurs bijoux pour qu’ils soient aussi sexy dans l’au-delà – si si !), comme c’est le cas aujourd’hui, la boucle créole a également été adoptée par différentes civilisations en guise d’élément protecteur ou de signe distinctif. Nombreux ont été les esclaves à porter des créoles comme symbole identitaire fort. Envoyés loin de chez eux, ce bijou constituait l’unique bien dont ils pouvaient encore disposer en souvenir de leur terre natale. Plus tard, les pirates se sont approprié les créoles, transformant cet ornement en une marque distinctive des « bad boys » durant plusieurs siècles.

Dans les Antilles, auxquelles renvoient naturellement les boucles d’oreilles qui en ont tiré leur nom, toutes les femmes portent ce type de boucle. Les créoles sont d’ailleurs devenues un signe d’affranchissement. La légende raconte que les enfants de familles riches remerciaient leurs nourrices en leur offrant des grains d’or qu’elles transformaient en créoles.

Dans les années 60, les créoles ont fait leur grand retour auprès des femmes afro-américaines qui les portaient pour revendiquer haut et fort leurs origines. Elles sont ensuite devenues le symbole pop des années 80 et 90. Les boucles ont changé de forme, d’épaisseur, de couleur. On a osé les tons fluos, les matières plastiques pour toujours plus de pep’s et d’extravagance.

Quand l'héroïne de You devient ambassadrice de mode. 2

Voir toutes les créoles disponibles sur l’eshop !

Aujourd’hui, après un petit passage à vide, les créoles sont revenues sur le devant de la scène et se sont peu à peu imposées comme une pièce maîtresse du dressing. Un retour en force par lequel notre Love s’est laissé séduire.

Petits, moyens, grands, fins, épais, en or, en argent, sertis de strass ou à pendentif, torsadés ou en métal martelé… Ces célèbres anneaux sont déclinés à l’infini pour coller à tous les styles et à toutes les morphologies.

De grands anneaux fins en or pour accompagner une jupe bohème, de petites créoles, proches du lobe de l’oreille et serties de strass pour accessoiriser un tailleur élégant, des créoles couvertes de perles colorées pour sublimer le teint bronzé post-vacances…

Les combinaisons sont nombreuses et vous permettront de varier les styles au gré de vos envies. Attention néanmoins à faire des choix judicieux, en fonction de la forme de votre visage (Vers l’article conseil Heliboo : « Comment choisir ses boucles d’oreilles ») et du reste de votre look pour ne pas surcharger ni commettre de fashion faux pas.

En tant que jeune femme indépendante et dynamique, Love porte la plupart du temps des créoles en or de taille moyenne qui accompagnent à merveille et en toute sobriété son look plutôt casual. Douceur, finesse et spontanéité caractérisent le style de la demoiselle. Sans doute est-ce là ce qui a séduit notre Jo préféré… Quel homme sensible et raffiné quand même !

Les créoles, c’est donc un bijou tendance. Et, qui sait, si un jour, vous croisez par hasard Joe chéri, peut-être cela constituera-t-il un atout de poids à ses yeux… (ça vaaa, on peut rêver parfois !)

Alors, oserez-vous les créoles pour 2020 ?


Article : Aurielle Marlier
Images : @Netflix